RUM2Depuis plusieurs semaines et même depuis de nombreux mois la Tunisie vit au rythme des rumeurs ou des fausses nouvelles les plus alarmantes les unes que les autres.

Il ne m’appartient pas de relayer toutes ces informations et encore moins, en qualité de résident, de m’immiscer dans les affaires politiques du pays ou de commenter le résultat des urnes au lendemain des élections de la toute nouvelle assemblée constituante.

Mais je me dois toutefois de répondre aux diverses interrogations posées récemment par plusieurs de mes lecteurs, qu'ils soient futurs touristes ou candidats à des séjours de longue durée (Retraités notamment).

Nous ne vivons pas actuellement à Hammamet dans la crainte ou le désespoir … loin de là !

Notre vie au quotidien, comme celle de nos amis tunisiens, est tout à fait normale et nos journées se déroulent en toute quiétude aussi bien pour aller au ravitaillement sur nos marchés, d'ailleurs très bien achalandés, ou  se retrouver en famille ou entre amis aux terrasses de cafés ou dans les restaurants de la ville. Il est même souvent recommandé de réserver une table dans certains établissements prisés vu l'affluence en week-end. C'est vous dire ...

Mais vu de l'étranger, à la lecture de certains articles de quotidiens et magazines ou en regardant des reportages de  journaux télévisés, certains peuvent avoir l'impression que nous vivons dans l'inquiétude permanente ou même la terreur. Loin s'en faut ... !

Plus encore ... deux témoignages m'ont été rapporté personnellement par des clients ayant séjourné à Hammamet récemment et à qui, des employés d'hôtels avaient pris soin de faire des recommandations douteuses  : "Faites attention, ne sortez pas le jour des élections car il y a des risques d'émeutes et de manifestations". Ou encore mieux : "Je ne vous recommande pas d'aller, en ce moment, en excursion à Bizerte, car c'est la ville des extrémistes !".

Voici comment certains pseudos professionnels du tourisme accueillent leurs hôtes dans notre belle ville d'Hammamet. Que leurs employeurs prennent les dispositions nécessaires, sans délais, pour ne plus les mettre en contact avec leurs clients. Ils rendront service à leur pays.

Ces comportements nuisent considérablement à l'image de la Tunisie et surtout à son économie touristique fragilisée tout naturellement par la récente révolution de janvier dernier.

Enfin et pour conclure mon billet d'humeur du jour (trempé je l'avoue dans le vinaigre) je propose notamment aux journalistes européens de venir sur place pour constater de visu, notre vie ici au quotidien, au lieu d'écrire "leurs papiers" assis dans les confortables fauteuils de leurs rédactions respectives !

Bon séjour actuel ou à venir, à toutes et à tous.

On vous attend ! Les fêtes de fin d'année approchent ...

N.D.L.R. Depuis la parution de cet article, plusieurs commentaires me sont parvenus et j'ai pour habitude de ne pas les censurer, sauf lorsqu'il s'agit d'injures ou de propos diffamants. Mais j'invite mon lecteur qui n'est pas revenu depuis le 14 janvier (mauvaise période il est vrai) à reprendre le chemin d'Hammamet pour retrouver son atmosphère d'avant la révolution. A titre de comparaison et pour sourire un peu ... je suis retourné plusieurs à fois à Paris, quelques semaines après les évènements de mai 68 et tout était calme.

Concernant certains commerces fermés après l'Aïd, il s'agit d'une tradition car nos amis tunisiens mangent leurs stocks de viande de mouton et les bouchers en profitent pour prendre quelques jours de congés (Chômage technique). Dès la fin de semaine tout rentrera dans l'ordre. Légumes et fruits sont déjà revenus en abondance. Bon appétit à tous !