STH2En consultant hier matin les titres de la presse française, mon attention a été attirée par un article paru dans un grand quotidien de la région lyonnaise, intitulé : "Le triste été d'Hammamet".

Dans son papier, le journaliste de service anonyme qui n'a même pas signé son article écrit : "Yasmine Hammamet, une des stations balnéaires les plus prisées de Tunisie, ressemble à une carte postale inanimée : pas un baigneur, pas un touriste, pas un cri d’enfant."

Ma question est simple. Comment peut-on oser diffuser ce genre de propos totalement mensongés. Certes la fréquentation touristique est en net recul cette année et la plupart des hôtels de la région n'affichent pas complet mais de là à désinformer le lecteur, peut-être touriste potentiel, ne peut que nuire à l'image de la Tunisie et à son économie.

Non les plages d'Hammamet ne sont pas désertes. Oui les touristes français, italiens, anglais, russes et autres nationalités sont bien présents et profitent pleinement des activités balnéaires proposées.

Madame ou Monsieur le journaliste de service, réfléchissez avant d'écrire de tels propos et n'illustrez pas votre article par une photo d'agence prise de je ne sais d'où ?

STHPhoto publiée dans un grand quotidien régional du sud-est de la France.