RCARTHL'on me reproche parfois d'avoir un oeil trop sélectif sur mes articles vantant le charme d'Hammamet.

Je rappelle, une nouvelle fois, que j'ai créé ce blog uniquement dans un but essentiellement touristique, afin d'inciter nos visiteurs étrangers à venir partager notre amour pour cette ville.

Près de 60% de mes visiteurs blogueurs sont européens et ils sont, à ce jour, plus 700.000 à avoir consultés mes pages d'informations et d'humour. J'en profite d'ailleurs pour les remercier très chaleureusement.

Mais de temps à autre, il m'arrive aussi, comme aujourd'hui, de faire des reportages photographiques d'un style, un peu différent, pour dénoncer le laxisme de certains citoyens, hammamétois de souche ou autres habitants, qui ont beaucoup de mal à respecter les règles élémentaires du savoir-vivre et qui n'ont aucun respect de la vie communautaire.

Je vous laisse juger vous même, par ces quelques illustrations, de l'état d'abandon de certaines artères principales du centre-ville qui donnent une image plus que négative de notre "Cité du Jasmin".

Nos autorités locales ou régionales semblent dépassées par les évènements et ne peuvent faire face à tous ces débordements.

En conclusion, devra-t-on un jour prochain modifier les dépliants touristiques édités par l'Office du Tourisme et recommander le circuit des "Ruines d'Hammamet". Espérons que non et demandons plus simplement mais fermement à ces citoyens de "balayer devant leur porte".

Clichés saisis hier en centre-ville d'Hammamet y compris le long des remparts de la médina.